En été, une salade fraîcheur et un laitage composent nos repas, mais avec les températures froides de l’hiver, on se laisse facilement tenter par une bonne raclette ou une tartiflette, comme si nous avions besoin de manger plus.
Nos diététiciennes répondent à cette question :
Doit-on vraiment manger plus l’hiver ?

 

 

Les plats riches de l’hiver

Les fêtes de fin d’année sont passées et nous avons dit au-revoir au foie gras, chapon, marrons glacés et autres chocolats… Mais comme nous entrons dans l’hiver, on se laisse facilement tenter par une bonne tartiflette, une fondue, une tourte, des menus avec entrée, plat et dessert, etc.
Mais notre organisme a-t-il vraiment besoin de plus d’énergie pour lutter contre le froid de l’hiver ou n’est-ce qu’une excuse pour craquer sur des plats riches et gourmands ?

 

 

Alors vrai ou faux ?  FAUX !

Et non, le froid n’excuse pas la gourmandise et nous n’avons pas besoin de manger plus en hiver pour fonctionner correctement. 

Le corps a besoin de maintenir constamment sa température à 37°C, ce qui demande un peu plus d’effort à l’organisme en hiver.
A l’époque de nos ancêtres, il était donc coutume de manger de façon plus copieuse et plus riche pour permettre à l’organisme de faire quelques réserves pour se thermo-réguler.

De nos jours, grâce à notre confort de vie, seules les personnes passant l’essentiel de leur journée en extérieur ont effectivement besoin de manger un peu plus.
Mais pour le reste d’entre nous, finie l’excuse du froid pour manger plus en hiver ! Le chauffage, les habits plus chauds, permettent au corps de ne pas subir de grandes fluctuations de température.

De plus en hiver, notre motivation pour une activité physique régulière a tendance à diminuer, entre les journées plus courtes et la météo pas toujours au beau fixe.
Donc mieux vaut éviter de faire des écarts au niveau de l’alimentation qui risquent de s’accumuler sur la ceinture abdominale et vous demanderont plus d’efforts pour les éliminer avant l’été !

 

 

 

Le conseil des Diététiciennes de Quiberon :

Rien de tel qu’une alimentation équilibrée et une activité physique régulière tout au long de l’année. Privilégiez les aliments de saison, riches en vitamines et minéraux tels que les agrumes, les courges ou les choux qui vous aideront à lutter contre la fatigue et les maux hivernaux, et ne gâcheront pas tous vos efforts.

 

 

logo diététiciennes quiberon